Travaux de restauration de la continuité écologique au niveau de l'ancien moulin de Caranda à Cierges

Le Syndicat du bassin versant de l'Ourcq amont et du Clignon, assisté de l'Union des Syndicats d'Aménagement et de Gestion des Milieux Aquatiques (USAGMA), réalise actuellement des travaux de restauration de la continuité écologique au niveau du seuil de l'ancien moulin de Caranda à Cierges. 

Comptes-rendus de réunions de chantier - travaux en cours
 

06 septembre 2021 15 septembre 2021 21 septembre 2021 28 septembre 2021 06 octobre 2021 13 octobre 2021

 

20 octobre 2021 27 octobre 2021 04 novembre 2021 16 novembre 2021



 Compte-rendu de la pêche de sauvetage

Contexte

Dans le but d’atteindre les objectifs du bon état des masses d’eau pour 2027, le Syndicat du bassin versant de l'Ourcq amont et du Clignon réalise des travaux de restauration de la continuité écologique sur la partie aval du Ru du Coupé. Ce projet a également pour objectif de solutionner une problématique locale d’érosion régressive menaçant à termes des habitations et améliorer le fonctionnement hydraulique du ruisseau.
 

Ancien seuil du moulin de Caranda en 2011 Ancien seuil du moulin de Caranda en 2018

 

Objectifs du maître d'ouvrage

Les principaux objectifs de ces travaux sont les suivants :

  • Restaurer la continuité écologique (aussi bien la continuité piscicole que le transport solide) ;
  • Remettre le lit davantage dans le point bas du talweg ;
  • Améliorer l’hydromorphologie du ruisseau et son fonctionnement naturel notamment par la suppression des coudes à 90° ;
  • Recréer des zones de frayères potentielles via la recharge granulométrique ;
  • Améliorer le cordon rivulaire avec la plantation d’arbres/arbustes et ensemencement ;
  • Réduire les fréquences de débordement du ruisseau ;
  • Condamner le bief perché notamment sur sa partie présentant un risque d’érosion régressive ;
  • Obtenir l’acceptabilité sociale des propriétaires exploitants des parcelles agricoles concernées en compensant les pertes foncières liées au nouveau tracé par comblement de bras obsolètes avec ou non connexion de parcelles.


Détail des travaux

Le projet consiste à créer un nouveau lit vers le point bas de la vallée.
Le nouveau lit s’étendra sur 290 ml de sa prise d’eau en amont de l’ouvrage de décharge jusqu’à sa confluence dans le bras de source. Le dénivelé hydraulique entre le bief et la confluence du ruisseau avec l’Ourcq est important (4,95 m). Ainsi, malgré le linéaire important du nouveau lit, la pente sera de l’ordre de 0,8 à 2,70% selon les sections.
Le Ru du Coupé présente une forte amplitude de débits entre la période d’étiage et les crues. Afin de disposer d’hauteurs d’eau suffisantes en étiage tout en gardant la capacité d’évacuation importante en crue, le nouveau lit sera « emboité ». A noter qu’en crue, l’ouvrage provoquant les débordements du Ru du Coupé est le pont de la D809 sur l’Ourcq (situé en aval du site d’étude). En effet, sa mise en charge provoque une remontée de la ligne d’eau jusqu’au site d’étude. Cette contrainte aval sera similaire en état initial et en état aménagé. Elle limitera les gains des aménagements sur la fréquence de débordement du ruisseau.
Outre la création du nouveau lit en tant que telle, les aménagements impliquent :
  • la mise en oeuvre de deux ponts ;
  • la mise au gabarit du bras de source (qui correspondra au nouveau lit) ;
  • le comblement du bief, de l’encoche d’érosion et du fossé comprenant l’arasement des merlons liés ;
  • la mise en place d’une buse d’évacuation entre le fossé de décharge et le nouveau lit.
 

 Plan de financement et mise en oeuvre

  • Coût des travaux : 276 526,80 €  TTC
  • Participation financière de l’Agence de l’eau Seine Normandie : 90% 
  • Participation financière des Fonds Européens de Développement Economique et Régional (FEDER) : 10%
  • Maître d'oeuvre : CE3E (Arnières-sur-Iton)
  • Entreprise: ETS MASCITTI NINO SA (Villers Cotterets)

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X