Désembâclement de la rivière Oise et de ses différents bras - Programme 1 - Tranche 1

Le syndicat de bassin versant de l’Oise aval Axonaise a terminé en 2017 un programme pluriannuel d’entretien et de restauration (PPRE) sur l’Oise et ses différents bras.
Actuellement un nouveau PPRE est en cours d’élaboration où la phase diagnostic a été initiée. Dans l’attente de ce nouveau programme d’action, le syndicat du bassin versant de l’Oise aval Axonaise, assisté de l'Union des Syndicats d'Aménagement et de Gestion des Milieux Aquatiques (USAGMA) souhaite lancer un programme de désembâclement de l'Oise et de ses différents bras pour obtenir la plus grande réactivité possible en ce qui concerne le traitement des embâcles jugés dangereux.

Comptes-rendus de réunions de chantierml

11 juillet 2018 27 septembre 2018 24 octobre 2018 7 novembre 2018  
 

Contexte

Les embâcles résultent de l’accumulation de bois ou autres débris coincés sur des obstacles du lit mineur, tels que des troncs, des souches en travers du lit, des clôtures, pont,… Ces embâcles peuvent former de véritables bouchons favorisant les inondations par augmentation de la ligne d’eau en amont, être à l’origine de déviation du courant ayant pour conséquence la formation d’anse d’érosion de berge. Ils peuvent également être à l’origine d’obturation d’un ouvrage hydraulique. Ils participent également à la diversité des habitats sur la rivière. C’est pour cela que leur gestion doit être sélective et raisonnée.

Dans cette optique, une descente de l’Oise en canoë a été réalisée par le service technique de l’Union des Syndicats de Rivières afin de relever l’ensemble des embâcles présents. Ce resencement a aussi été enrichie pas l'apport d'informations de la part des riverains.
Cette reconnaissance a permis d’évaluer préalablement l’enjeu des différents embâcles se trouvant sur l’Oise. Ainsi on dénombre 26 embâcles problématiques.
 
Embâcles au pont d'Origny-Sainte-Benoite Amas de bois et d'arbres au pont d'accès Ecluse 29

Détail des travaux
L’intervention consiste en un traitement spécifique de chaque embâcle jugé problématique. Une typologie d’action et une valorisation spécifique sont associées à l’embâcle à traiter (retrait ; déplacement ; …).
Les travaux seront réalisés par une équipe de bûcherons assistés par pelle sur chenilles équipée d’une pince et accessoirement d’une barge. La nature des interventions sera détaillée à l’entreprise pour répondre à la spécificité des embâcles rencontrés.

Financement et mise en oeuvre

  • Coût des travaux : 36 000 €  TTC
  • Participation financière de l’Agence de l’eau Seine Normandie : 40%
  • Travaux réalisés par l'entreprise NINO MASCITTI SA de Villers-Cotterêts
  • Durée prévisionnelle des travaux : 2 mois 

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X