Projet de maîtrise du ruissellement et de l'érosion sur un sous bassin versant de l'Ordrimouille - commune de Beuvardes

Le syndicat du bassin versant de l’Ourcq amont et du Clignon mène actuellement avec l’assistance de son maître d’œuvre l’Union des syndicats d’aménagement et de gestion des milieux aquatiques une étude de conception d’un projet de maîtrise du ruissellement et de l’érosion sur un sous bassin versant de l'Ordrimouille. Cette étude de conception fait suite à l’avant-projet commandité par le syndicat, anciennement syndicat intercommunal pour la gestion du bassin versant de l’Ourcq amont auprès du bureau d’études Antéa Group entre 2013 et 2014.
 
Cette étude a pour objectifs :
  • La mise en place de mesures agronomiques visant à la réduction à la source du ruissellement et de l’érosion des sols à l’origine de pollutions des milieux naturels ;
  • Le ralentissement dynamique des écoulements par l’implantation d’aménagements d’hydraulique douce (haies, fossés,,…) contribuant à l’écrêtement des crues, à la sédimentation des particules fines ainsi qu’à la diminution des inondations et ainsi à la protection des biens et des personnes.

Compte rendus de réunion - étude en cours
 
28 juin 2016 30 novembre 2017 11 janvier 2018

Contexte
Dans le contexte de l’atteinte du bon état écologique des rivières exigé par la Directive Cadre sur l’Eau, le syndicat intercommunal pour la gestion du bassin versant de l’Ourcq amont a commandité une étude pour l’aménagement et la gestion des cours d’eau et du bassin versant de l’Ordrimouille. Cette étude avait pour objectifs d’établir un bilan des travaux réalisés d’aménagement de rivières, de définir l’état du milieu et de définir un programme de gestion des milieux aquatiques et du bassin versant de l’Ordrimouille.

Cette étude du bassin versant a permis de classer chaque bassin versant selon la priorité d’intervention :
  • Zones non prioritaires du fait de peu d’enjeux présents sur le bassin ;
  • Zones prioritaires du fait de la présence de frayères sur le bassin ;
  • Zones prioritaires du fait de la présence de zones urbaines à risque vis-à-vis du ruissellement et de l’érosion ;
  • Zones prioritaires du fait de la présence à la fois de frayères et de zones urbaines.
Le versant sud de Beuvardes a été choisi comme site pilote pour lutter contre les phénomènes de coulées de boue dans le cadre de cette étude. Ce versant a en effet été classé comme prioritaire du fait de la présence du ru du Pont Foirier et de zones urbaines à risque vis-à-vis du ruissellement.
Plusieurs habitations ont subi des inondations régulières jusqu’au début des années 2000. D’importants travaux ont été réalisés depuis et ont permis de protéger la plupart des habitations concernées, hormis sur un site où les inondations sont toujours régulières. Les réseaux d’eaux pluviales issus de ces travaux sont également soumis à un envasement important nécessitant des interventions régulières de la commune.
En plus de la problématique inondation, le versant est à l’amont direct du ru du Pont Foirier, d’où un enjeu de protection des cours d’eau, malgré l’absence de frayères dans la zone d’étude. La connexion directe du versant agricole cultivé en grandes cultures au cours d’eau représente en effet une source de pollutions pour ce ru.
 
Ainsi, le bureau d’études Antéa Group a réalisé entre 2013 et 2014 un avant-projet sur ce site pilote du bassin versant de l’Ordrimouille. Cet avant-projet comprend:
  • Un état des lieux complet du sous bassin versant de Beuvardes ;
  • Un schéma d’aménagements proposé avec 3 niveaux de priorité.
                                          
Schéma d'aménagement proposé par le bureau d'études Antéa Group

Consultation des acteurs locaux
A la suite de cette proposition de schéma d'aménagement du sous bassin versant de l’Ordrimouille, localisé sur la commune de Beuvardes, le syndicat du bassin versant de l’Ourcq amont et du Clignon, anciennement syndicat intercommunal pour la gestion du bassin versant de l’Ourcq amont a lancé avec l'Union des syndicats une consultation des acteurs locaux (élus de la commune, exploitants agricoles et propriétaires).
L’animatrice bassin versant de l’Union des syndicats d’aménagement et de gestion des milieux aquatiques a eu pour mission de rencontrer individuellement en premier lieu les exploitants agricoles et les élus de la commune de Beuvardes.
 
Les discussions et visites du terrain avec les personnes concernées par le projet ont modifié le schéma d’aménagement proposé par le bureau d’études Antéa Group.
 
Actuellement, le schéma d’aménagement en cours de validation est composé :
  • D’aménagements d’hydraulique douce linéaires (haies, haies sur talus, fossés à redents, reprofilage de chemin,…)
  • D’aménagements d’hydraulique douce de rétention (agrandissement d’une mare tampon, barrages gabions)
  • D’aménagement de récupération des eaux pluviales (avaloir)
Exemple d'aménagement d'hydraulique douce linéaire (fossé à redents) Exemple d'aménagement d'hydraulique douce de rétention (mare tampon)
 
 
                       
Schéma d'aménagement proposé par le bureau d'études Antéa Group

Suite de l'étude
Les prochaines étapes de cette étude sont :
  • La validation des aménagements par les exploitants absents à la réunion de synthèse ;
  • La rencontre des propriétaires concernés par un aménagement et leur validation ;
  • La signature de conventions entre l’exploitant, le propriétaire et/ou la commune et le syndicat pour formaliser les accords ;
  • L’élaboration des documents réglementaires (dossier de Déclaration d’Intérêt Général et Dossier Loi sur l’eau).
Financement et mise en oeuvre
  • Coût de l’avant-projet réalisé par Antéa Group7 000 € HT
  • Participation financière pour l’avant-projet : Agence de l’Eau Seine-Normandie (40%) et Entente Marne (40%)
  • Concertation et conception du projet réalisées par l’Union des syndicats d’aménagement et de gestion des milieux aquatiques

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X