Restauration et Valorisation du ruisseau des Vannois - Terminée

Le syndicat intercommunal pour la getsion du bassin versant de l'OIse amont,  assisté de l'Union des Syndicats d'Aménagement et de Gestion des Milieux Aquatiques (USAGMA), a débuté en novembre 2016 des travaux de restauration et de valorisation du ruisseau des Vannois sur les communes de Barzy-en-Thierache, Bergues-sur-Sambre et Boué.

Comptes-rendus de réunions de chantier

09 novembre 2016 17 novembre 2016

Contexte

Le projet d'aménagement du ru des Vannois fait suite à une étude menée par le bureau d'études ROYAL HASKONING en 2009 qui portait sur 3 axes d'actions : 
  • Diminuer le ruissellement/érosion,
  • Lutter contre les inondations générées,
  • Réhabiliter la qualité écologique du ruisseau.
Le bassin versant du ru des Vannois s'étends sur 2,2 km². Le ruisseau, affluent de l'ancienne Sambre, est long de 4 km.
 
Bassin versant du ruisseau des Vannois

Les présents travaux portent sur la restauration du cours d'eau (gestion du lit et des berges). 

Description des interventions
  • Faucardage de la végétation aquatique. Cette opération vise à restaurer les écoulements du ruisseau et lutter contre le phénomène d'eutrophisation. Un faucardage manuel sera réalisé sur la végétation aquatique et herbacée présente dans le cours d'eau afin de recréer un chenal central facilitant l'écoulement des eaux du ru.
  • Aménagement de berges. Cette opération, réalisée en aval de la commune de Boué, consiste à restaurer les berges abruptes par un talutage en pente douce. Une plantation d'arbustes permettra de stabiliser la berge et d'apporter de l'ombrage dans le but de limiter la colonisation des herbiers et d'empêcher la fermeture du milieu.
  • Plantation d'arbustes et d'hélophytes. Dans sa traversée du centre-bourg de Boué, le ru des Vannois présente une absence quasi-totale de végétation rivulaire. Le fort ensoleillement du cours d'eau engendre une prolifération d'herbiers aquatiques (Faux-cresson). Afin de limiter ce développement, des plantations d'arbustes et hélophytes seront réalisés le long du ruisseau dans le but d'apporter de l'ombrage.
  • Entretien de la ripisylve. En amont de Boué, le ru est bordé d'un cordon boisé. L'entretien de la ripisylve vise à traiter les arbres penchants, morts et dépérissants afin de prévenir du risque de chute et de limiter la formation de bouchons de végétation (embâcles).
  • Réalisation d'une fascine d'hélophytes dans la traversée de Boué
 

Financement et mise en oeuvre

  • Coût des travaux : 32 110,20 €  HT
  • Participation financière de l’Agence de l’eau Seine Normandie : 60%
  • Participation financière de l’Entente Oise-Aisne : 10%
  • Participation financière du Conseil Départemental de l'Aisne : 10%
  • Participation financière de la Commune de Sorbais : 20%
  • Travaux réalisés par l'entreprise FORETS ET PAYSAGES de Beaufort (59)
  • Durée  des travaux : 3 mois 

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X