Restauration de l'Ancienne Sambre au Nouvion-en-Thiérache

Le Syndicat intercommunal pour la gestion du bassin versant de l'Oise amont (SIABOA), assisté de l’Union des Syndicats d’Aménagement et de Gestion des Milieux Aquatiques (USAGMA), a débuté en août 2016 des travaux de restauration de 1 000 m de l'Ancienne Sambre dans la traversée du Nouvion-en-Thiérache, confiés à l'entreprise ID Verde et dont le suivi est assuré par Verdi Picardie.
 

Comptes-rendus des réunions de chantier

27 juillet 2016 19 août 2016 8 septembre 2016 15 septembre 2016 22 septembre 2016 28 septembre 2016 5 octobre 2016
 
12 octobre 2016 19 octobre 2016 26 oct. 2016 et
02 nov. 2016
09 novembre 2016 16 novembre 2016 23 novembre 2016 30 novembre 2016  
 
 
 
7 décembre 2016    
   



Contexte

La rivière dans la traversée de la commune, et notamment sur le tronçon urbain d’environ 1 000 m, est fortement dégradée au niveau qualité de l’eau par diverses pollutions et surtout au niveau physique avec des berges déstabilisées et des protections artificielles hétéroclites.


Ainsi nous pouvons observer sur ce tronçon :
  • des rejets directs au cours d’eau
  • de fortes érosions de berges
  • des protections de berges inadaptées, surdimensionnées et inefficaces (enrochements, tôles, piquets, traverses de chemin de fer…)
  • de la végétation inadaptée (résineux)
  • des remblais constitués de gravats et déchets
 
L'Ancienne Sambre dans la traversée du Nouvion-en-Thiérache
 
Secteur à restaurer 
Berges artificielles à aménager en génie végétal
 
Lit et berges à renaturer
 Suite à une étude menée par le bureau d'études SINBIO en 2012, le syndicat de l'OIse amont  en accord avec la commune du Nouvion en Thiérache a décidé d'entreprendre la renaturation complète de l'Ancienne Sambre dans sa partie la plus dégradée, c'est à dire dans le centre bourg de la commune. 
 

Détail des travaux

En fonction des problèmes rencontrés sur les berges et le lit du cours d'eau, plusieurs types d'aménagements sont réalisés : 
  • lits de plants et plançons végétalisés (sauules bissonnants) 
  • boudins végétalisés avec des hélophytes (plantes semi-aquatiques)
  • bouturage et plantations (saules et autres adaptées au bord de cours d'eau)
  • création d'un chenal d'étiage par la mise en place de banquettes d'hélophytes
  • nappage d'enrochements avec végétalisation
  • mise en place ponctuelle d'enrochements
  • retrait des sédiments sous les ouvrages d'art 
  
Financement et mise en oeuvre
  • Coût des travaux : 200 000 € HT
  • Participation financière de l’Agence de l’eau Seine Normandie : 80%
  • Commune du Nouvion-en-Thiérache : 20%
  • Travaux réalisés par l'entreprise ID Verde de Beaufort (59)
  • Maitrise d'oeuvre de suivi assurée par Verdi Picardie (agence de Saint-Quentin, 02)
  • Durée prévisionnelle des travaux : 5 mois 

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X