Voir les projets en cours

Ardon Ailette

Création

Le Syndicat du bassin versant de l'Ardon et de l'Ailette a été créé en 1968 sous le nom de syndicat intercommunal de curage des vallées de l’Ardon et de la moyenne Ailette et a évolué par une succession d’arrêtés préfectoraux en date des :
  • 7 mars 1968 pour les communes d'Athies-sous-Laon, Bruyères-et-Montbérault, Chavignon, Chivy-les-Etouvelles, Clacy-et-Thierret, Etouvelles, Laniscourt, Laon, Laval-en-Laonnois, Molinchart, Monampteuil, Mons-en-Laonnois, Nouvion-le-Vineux, Parfondru, Pargny-Filain, Presles-et-Thierny, Royaucourt-et-Chailvet, Urcel, Vaucelles-et-Beffecourt et Vorges.
  • 7 août 1979 : adhésion de la commune de Veslud et extension du périmètre sur les communes de Bruyères-et-Montbérault et d'Athies-sous-Laon.
  • 11 février 1980 : adhésion des communes de Trucy et Chevregny.
  • 5 janvier 2009 : adhésion de la commune de Cerny-les-Bucy
Le syndicat devait se superposer puis se substituer (arrêté préfectoral du 11 février 1976) à l'Association syndicale de dessèchement des marais de l'Ardon et de la Moyenne Ailette créée par Décret Impérial du 25 janvier 1860.  Deux arrêtés préfectoraux en date des 9 avril 1970 et 29 novembre 1972 fixaient les limites d’interventions du syndicat ainsi que les modalités de répartition des charges. Le périmètre a été étendu par arrêtés préfectoraux des 7 août 1979 et 12 mai 1981. 

Le syndicat du bassin versant de l’Ardon et de l’Ailette est composé à ce jour d'1 communauté d'agglomération (Pays de Laon) et de 3 communautés de communes (Val de l'Aisne, Chemin des Dames et Picardie des Châteaux), soit 24 communes et son siége est situé à la mairie de Chivy-lès-Etouvelles.

Le comité syndical est composé de délégués désignés par les conseils communautaires des EPCI à FP adhérents. Chaque commune associée est représentée par deux délégués titulaires et deux délégués suppléants.

Le bureau est composé d'un président, d'un ou plusieurs vice-présidents et de 5 membres.

N°SIRET : 250 200 102 000 29
 
L'Ardon urbain à Laon

La Vieille Rivière (bras de l'Ardon)
 

Compétences

Le syndicat a pour compétence la gestion et l’aménagement des cours d’eau et du bassin versant de l'Ardon et de l'Ailette, dont les missions sont définies par les 4 alinéas suivants de l’article L.211-7 du code de l’environnement :
  • (1°) l’aménagement d’un bassin versant ou d’une fraction de bassin hydrographique.
  • (2°) l’entretien et l’aménagement d’un cours d’eau, y compris les accès à ce cours d’eau.
  • (5°) la défense contre les inondations.
  • (8°) la protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.
A ce titre, le syndicat exerce également la mission de maitrise du ruissellement et de l’érosion sur le bassin versant, dans les limites du périmètre syndical. 
Les statuts Les élus

 

Périmètre d'intervention

L’Ailette est une rivière non domaniale dont l’Ardon est le principal affluent. Leur bassin versant de 753 km² comporte 667 km de linéaire de cours d’eau dont 275 km de linéaires principaux. L’Ailette et ses affluents coulent exclusivement dans le département de l’Aisne et elle conflue avec l’Oise en rive gauche à Manicamp.
 
Conformément au code général des collectivités territoriales, le syndicat du bassin versant de l'Ardon et de l'Ailette exerce ses compétences sur tout ou une partie du territoire des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI à FP) qui le composent. Depuis le 1er janvier 2018, ce sont les EPCI à FP qui adhérent au syndicat en lieu et place des communes déjà adhérentes, formant ainsi le périmètre d'intervention du syndicat actuel. 
 
Cartographie du périmètre syndical  Cartographie des EPCI à FP

Travaux

Depuis sa création et ce jusqu’à la fin des années 80, le syndicat intercommunal pour le curage des vallées de l’Ardon et de la moyenne Ailette a effectué comme son nom l’indique plusieurs tranches de travaux basées essentiellement sur des opérations de curage. A cette époque, les cours d’eau concernés par ces opérations étaient l’Ardon, l’Ailette, le Sart l’Abbé, le Canal du Marais ainsi que les rus de la Buse, de Saint-Pierre, du Polton et du Près de la Rue.
 
Depuis 1990, le syndicat, ayant réalisé les limites d'une telle méthode, a décidé d’une part de procéder à des interventions plus douces et d’autre part d'entretenir régulièrement le réseau anciennement restauré. C'est avec cet objectif que, lors de l'assemblée générale du 28 mars 1991, le comité syndical a accepté à l'unanimité de recruter un technicien de rivière qui a été embauché en décembre 1991. Le syndicat était ainsi organisé pour, à la fois mettre en œuvre un programme pluriannuel de restauration du réseau hydrographique inclus dans le périmètre syndical et entretenir les cours d’eau restaurés.
 
Au printemps 2009, le syndicat a achevé la dernière tranche des programmes pluriannuels d’entretien régulier de l’Ailette, l’Ardon, le Sart l’Abbé, la Berjamaine et le Polton et de restauration de leurs affluents.

Dans le contexte général de l’atteinte du bon état exigé par la Directive Cadre sur l’Eau, le syndicat a ensuite engagé en 2009, une étude préalable à l’aménagement et à la gestion des cours d’eau du bassin de l’Ailette. Cette étude aujourd’hui terminée, permet au syndicat de programmer des actions sur l’hydrogéomorphologie des cours d’eau (reméandrage, diversification des faciès d’écoulement, rétablissement de la continuité…), l’entretien régulier des cours d’eau principaux (entretien de la ripisylve, plantations, lutte contre les espèces invasives…) ou encore sur la restauration de zones humides.
 

Création d'épis déflecteurs par l'équipe technique

Mise en place de microseuils par l'équipe technique

Ainsi, des travaux d’arasement ou d’aménagement d’ouvrages pour restaurer la continuité écologique et de reméandrage de cours d’eau ont été réalisés depuis 2012. On peut citer en exemple l’arasement du seuil du pont d’Elle, l’aménagement de seuil et radier sur la Vieille Rivière, le reméandrage du ru du Grand Marais et le reméandrage d’un tronçon de l’Ardon.
 

Arasement du seuil du pont d'Elle
 

Continuité écologique restaurée sur l'Ailette
 

Reméandrage de l'Ardon

L'Ardon renaturé

En 2016, les techniciens du syndicat vont effectuer des travaux de lutte contre la divagation du bétail et poursuivre les travaux de renaturation sur le ru du Grand Marais et l’Ardon. 
 
Depuis juin 2011, l’équipe technique est composée de 2 techniciens de rivières et d’un agent technique. Elle est chargée d’entretenir les cours d’eau inclus dans le périmètre syndical, de mettre en place des actions définies dans l’étude réalisée, d’assurer la concertation et la veille sur le terrain, l’information et le conseil auprès des riverains, des élus et des employés des collectivités locales. Ils participent également à la définition des travaux de restauration. Le personnel dispose de moyens logistiques : tronçonneuses, débroussailleuses, outillage divers afin d’assurer l’entretien des cours d’eau, vêtements de travail et de sécurité, véhicule 4x4 pour le transport du personnel et du matériel.
 
Le syndicat bénéficie de l’aide financière de plusieurs partenaires (Agence de l’eau Seine Normandie, Conseil départemental 02,…) qui lui permet d’obtenir 80% de subvention pour la réalisation de l’ensemble de ses projets.

Contacts

Christopher TETU et Pascal PERDEREAU - Techniciens de rivière 
Syndicat de l'Ardon Ailette
Tel. : 06.82.13.55.14
Tel. : 06.74.01.84.88

Secrétariat
Union des syndicats
10 rue du Bon Puits
02000 Chivy-les-Etouvelles
Tel : 03.23.20.36.74
Mail : union-des-syndicats@griv.fr

 

Partenaires

Voir tous les partenaires
Carte
X